3ème pilier pour indépendants

         
       
     
   
 
   
   
     
         

Il est important de songer au plus tôt au moment de la retraite, et comment on va pouvoir au mieux subvenir à nos besoins à ce moment. En Suisse, il est possible pour les personnes actives de souscrire au 3ème pilier, qui est un bon mécanisme de prévoyance. En savoir plus permet de se décider au mieux pour cela.

Mettre de l’argent de côté pour la retraite

Le principe du 3ème pilier est d’inciter les particuliers tout comme les professionnels qui ont un revenu fixe de mettre de l’argent de côté pour quand ils seront retraités. Quand vous souscrivez au 3ème pilier, vous épargnez une somme donnée chaque année, et vous pouvez toucher celle-ci une fois le moment de la retraite venu.

Pour rendre cette initiative plus intéressante pour les personnes visées, des avantages sur le plan fiscal sont offerts pour ceux qui souscrivent à ce pilier. Il est toutefois important de faire une distinction entre deux sortes de 3ème pilier, soit le 3A et le 3B. Dans l’ensemble, les deux sont similaires, mais il se trouve quelques nuances qui peuvent faire pencher votre intérêt vers l’une ou l’autre.

Les détails du 3ème pilier lié

Le 3ème pilier A ou lié est celui qui est le plus mis en avant. C’est celui qui est principalement axé sur les avantages qu’on peut en tirer une fois que vient le moment de la retraite. La Confédération propose une exonération d’impôts sur le revenu imposable aux personnes qui souscrivent à ce pilier. Cela est effectif à hauteur d’un plafond qui est révisé une fois tous les deux ans.

Les fonds sont disponibles à partir de 5 ans avant la retraite, et pas avant. En outre, dans le cas où vous souhaitez faire des travaux de construction pour une résidence principale, il est possible d’utiliser un 3A comme gage pour les dépenses. Aussi, dans le cas d’un décès, les bénéficiaires de l’épargne sont placés dans un ordre spécifique qu’on peut légèrement altérer.

La solution qu’est le 3ème pilier libre

Les conditions pour le 3ème pilier B ou libre sont bien plus flexibles que pour le 3A. En outre, on peut apprécier l’absence d’un plafond pour ce qui est des cotisations annuelles. En revanche, il n’est pas possible d’espérer bénéficier d’une exonération d’impôts via les sommes qu’on dépose chaque année. À la place, il n’y a pas d’impôts à payer au moment de retirer les fonds et d’en faire usage.

On peut aussi évoquer les avantages suivants :

  • Flexibilité pour ce qui est des conditions pour la souscription
  • Liberté de retirer les fonds quand on le souhaite
  • Libre choix des héritiers en cas de décès

C’est ainsi un recours bien moins axé sur le fait de bénéficier d’un fond de retraite une fois la période arrivée. En outre, vous pouvez souscrire en même temps pour le 3A que pour le 3B.

Trouver une compagnie d’assurance pour le 3ème pilier

C’est une décision qui peut ne pas être évidente, car comme on peut s’y attendre, les conditions et tarifs proposés par les compagnies d’assurance vont varier de l’une à l’autre. L’ensemble des détails qui vont porter sur votre 3ème pilier seront inscrits dans un contrat, et le tout sera fixe sur l’ensemble de la durée de celui-ci.

En raison de cela, vous devez bien vous assurer que les conditions d’un tel contrat soient bien à votre avantage. Vous devez prendre en compte les diverses possibilités, par exemple si vous songez à entamer à construire votre propre maison plus tard. En cela, il est plus intéressant pour vous de voir les offres proposées par plusieurs compagnies avant de prendre une décision.

     
   

ch be lu ca